PULL MY STRINGS

“Pull my Strings” est la nouvelle création du groupe dance rock DeStijl qui s’est réinventé afin de pouvoir se produire en live malgré les contraintes sanitaires et a donc composé de nouveaux titres dans l’optique d’être interprétés par un ensemble à cordes dans des lieux adaptés à un public assis, comme des théâtres.

Une nouvelle création qui est une mise à nue de l’univers de DeStijl, qui garde néanmoins une énergie rock, avec un violoncelle et un alto qui s’alternent pour créer des éléments très rythmiques, en soutien des mélodies du premier violon et des arpèges en pizzicato ou en staccato des deuxième et troisième violon. 15 nouvelles créations qui posent une ambiance bucolique parfois percutée par des boucles électro le temps de quelques mouvements, le tout porté par des guitares atmosphériques et cristallines.

Les 15 pièces musicales d’une durée d’une minute trente à 6 minutes chacune, racontent le déroulement d’un film étrange qui projeté sur des éléments du décor disposé autour des musiciens sur des écrans LED savamment intégrés dans le reste de la scénographie. Ainsi les images seront l’accompagnement visuel de la musique, renversant le rapport habituel de ”la musique à l’image”.

Il ne faudra donc pas chercher un “scénario” à ces images, l’histoire étant racontée par la musique.

Prochain concert


Vivement le prochain concert !

Prochains concerts

    BIOGRAPHIE

    DeStijl et son électro-pop ténébreuse trouve son origine à Montpellier dans les années 2000. Après deux albums et un silence de 10 ans, le combo à géométrie variable signe son retour en 2011 avec The White Stripes, un disque triptyque au dark rock incandescent.

    En 2014, même si le groupe reste dans un univers sombre, paraît Something Wicked this Way Comes dans un esprit plus dance-rock. L’album a été enregistré à Manchester avec Yves Altana à la production. Peter Hook (Joy Division/New Order) et Julie Gordon (Happy Mondays) en sont les invités d’honneur.
    À l’occasion de la tournée de promotion de cet album, le groupe s’est produit en France et en Europe, car c’est sur scène que leur musique se révèle être aussi une machine à danser furieusement rock.

    Durant l’hiver 2015-16, DeStijl est reparti enregistrer à Manchester son nouvel album (titré +debut+), avec cette fois encore des invités de grande classe aux chœurs (Louise Turner de Elbow, Julie Gordon à nouveau & Monica Ward) et à la basse (Jennie Vee – Eagles of Death metal/ Hole). 12 nouveaux titres entre Rock et Dance, mélangeant des grosses guitares et des synthés, des basses groove et des mélodies pop.

    Le mixage de cet album a été assuré par le génial Danny Saber, producteur et compositeur américain qui a notamment produit ou mixé des artistes aussi connus et  variés que Rolling Stones, Madonna, David Bowie, Marilyn Manson, Alice Cooper, Seal, Korn, Black Grape ou Public Enemy.

    Sur les 12 titres, 10 ont été clippés à Montpellier, dans l’arrière pays ou en Angleterre où le groupe est retourné en tournée en 2018 dans le cadre de la promotion de cet album qui a bénéficié du soutien de la Région Languedoc-Roussillon, de la SCPP et de la Ville de Montpellier.

    Enfin, durant l’hiver 2019-20, DeStijl est reparti enregistrer à Manchester un nouvel album – Greatest Hits vol.2, avec cette fois encore des invités de grande classe comme chanteurs : Kermit de Black Grape, Rikki Turner de Paris Angels, Liam Croker de Winachi Tribe et Scott Jeffreys qui devient le nouveau chanteur du groupe.

    Malheureusement la crise COVID n’a pas encore permis de développer le nouveau répertoire (HEAT) issu de ces créations sur scène, puisque les deux tournées prévues (UK et France) ont été reportées. Ce n’est que partie remise.

    Alors que la promotion de cet album n’est pas vraiment encore lancée, DeStijl continue néanmoins son travail de création avec l’écriture de nouveaux titres.

    Il ne faudra donc pas chercher un “scénario” à ces images, l’histoire étant racontée par la musique.

    Restons
    en contact

    Inscrivez vous pour recevoir de nos nouvelles